On consomme « beaucoup » d’énergie pour chauffer nos logements et notre eau. Oui, mais combien ?

Voici les coûts moyens (financiers et environnementaux) des consommations de nos logements selon leur période de construction, leur surface et leur mode de chauffage. (source : base Carbone)

Combien coûterait le chauffage en fonction du type d'installation ? (à consommation égale)

Pour combien d'emissions de CO2 ?



Consommation moyenne en kWh/m² estimée :


Ces données ne font pas la distinction ni de la quantité, ni de la qualité énergétique des logements.

On peut constater que les bâtiments performants sont souvent équipés d'un chauffage électrique,
alors que les bâtiments raccordés à un réseau de chaleur sont parmi les plus énergivores.

Les écarts de consommation sont donc liés à l'état des bâtiments et aux comportements des usagers et non à la source d'énergie utilisée. Ces chiffres vous donnent surtout un ordre d'idée général sur ce que représentent les consommations des logements.


Source : Base carbone pour les niveaux de consommation et les émissions de CO2




Combien coûte l'eau chaude d'un logement de 70m² selon le type de chauffage ?

Ses emissions de CO2 :



Sa consommation moyenne :





> le nombre de DPE de logements collectifs établis sur ces critères

> la consommation d'énergie moyenne en kWh/an/m²

> l'estimation de Gaz à effet de serre en Kg eqCO2/m².an

Les points noirs représentent le profil contenant toutes les périodes de construction et toutes les communes, à titre de comparaison.






Quel est l'impact des étages dans la consommation d'un logement ?

Appartements du rez-de-chaussée :

Appartements du 1er étage :

Appartements du 2e étage :

Appartements du 3e étage et plus :



Les petits soleils représentent l'impact énergétique des mesures, et les euros l'effort financier qu'elles impliquent.



CHAUFFAGE :
- Fermer les portes des pièces , en particulier pour celles qui n'ont pas besoin de chauffage.
- Fermer tous les volets la nuit.
- Nettoyer, dépoussiérer les radiateurs régulièrement (jusqu'à 10% de gain de performance).
- Purger en air les radiateurs à eau chaude avant chaque saison de chauffe. (jusqu'à 20% de gain de performance).
- Faire de l'espace autour des radiateurs.
- Aérer les pièces , même en hiver (5 à 10 minutes max) en réduisant le chauffage. Cela permet de renouveler l'air et la vapeur d'eau qu'il contient et qui nécessite plus d'énergie pour être chauffé que de l'air sec. Privilégier le midi.



TEMPÉRATURES DE BASE :
19°C dans les pièces de vie
21 °C dans la salle de bains (en période d'utilisation)
16/17°C dans les chambres
17°C la nuit

Réduit de chauffage (1°C = 7% d'économies) :
- absence de 3/4h = baisse de 2°C
- absence de 5/10h = baisse de 3/4°C
- absence > 24h = baisse de 6/10°C
- absence > 48h = fonctionnement hors gel


EAU :
- Privilégier les douches au bain. Attention à ne pas dépasser 10 min de douche (penser au minuteur !).
- Mitigeurs ; penser à les positionner en position eau froide après utilisation. Cela permet de limiter les appels en eau chaude que lorsque cela est nécessaire.
- Ne pas prélaver la vaisselle avant de la mettre dans le lave-vaisselle mais nettoyer plus souvent le filtre.




RÉFRIGÉRATEUR :
- Eviter de positionner le réfrigérateur à proximité d'une source de chaleur (radiateur, four...).
- Assurer une bonne aération de la partie arrière du réfrigérateur en évitant de le mettre dans une 'niche'. Sa performance en sera meilleure.
- Dégivrer régulièrement son réfrigérateur (2 mm de givre c'est 10% de consommation en plus et 5 mm c'est 30%).
- Laisser refroidir les plats chauds à l'air libre avant de les positionner dans le réfrigérateur.



LUMIÈRE :
- Eteindre la lumière lorsque l'on quitte une pièce.
- Dégager les fenêtres afin de laisser pénétrer au maximum la lumière naturelle dans les pièces. Cela permet de profiter des apports lumineux synonymes d'économies en éclairage et chauffage.
- Remplacer ses ampoules usagées par des versions moins énergivores (LED).




EQUIPEMENTS :
- Privilégier d' éteindre ses équipements plutôt que de les laisser en veille. (Ordinateur, Décodeur, Téléviseur, Console de jeux, Chaîne hi-fi, Routeur, Chargeurs avec transformateur...).
- Eviter de laisser les chargeurs branchés sur prise alors que rien n'est en charge.
- Utiliser la lumière du four pour s'assurer de la cuisson. Cela évite d'ouvrir la porte du four et ainsi perdre 20% de la chaleur.
- Nettoyage du four par pyrolyse après une cuisson quand celui-ci est déjà chaud.
- Couper les plaques électriques (hors induction) avant le délai de cuisson. Les plaques peuvent chauffer jusqu'à 10 min après leur coupure.
- Utiliser des casseroles et poêles adaptées à la taille des plaques de cuisson.
- Mettre un couvercle sur ses casseroles pour accélérer les chauffages de l'eau ou de la cuisson.
- Eviter de faire fonctionner son électroménager (lave-vaisselle, lave-linge...) en demi-charge mais à sa pleine capacité.
- Privilégier une température de 30°C pour laver le linge.
- Privilégier le séchage du linge à l'air libre plutôt qu'au sèche-linge.
- Electroménager ; privilégier le programme 'éco' (20 à 30% d'économies).
- Nettoyer régulièrement les bouches d'aération/ventilation.
- Privilégier des équipements basse consommation lors de remplacement ou achat d'électroménager.
- Lire les modes d'emploi de ses appareils afin d'utiliser au mieux leurs fonctions.




La plateforme e-Kollo a vu le jour dans le cadre du concours DataBât organisé par l’ADEME entre décembre 2020 et avril 2021 (databat.ademe.fr) pour lancer des projets de réutilisation des données publiques autour de la rénovation énergétique des bâtiments.
L’objectif de ce projet est de mettre à disposition des copropriétaires et habitants des copropriétés des données pour évaluer leurs consommations et engager un dialogue au sein de leur copropriété pour les réduire.


Le groupe KERAN œuvre pour un aménagement durable des territoires.
Protéger et aménager durablement les territoires, contribuer au bien-être et à la qualité de vie des habitants : tels sont les enjeux de nos missions.
Pour y parvenir, nous mobilisons des compétences complémentaires en urbanisme et paysages, ingénierie des infrastructures, environnement et numérique.

Site web du groupe Keran
Page LinkedIn


NAOMIS est la filiale numérique du groupe KERAN. Nous mettons nos expertises numériques au service d'une gestion durable des territoires, des infrastructures et des réseaux, pour rendre accessible et performante la puissance d'un responsable numérique.
Nos consultants, analystes et développeurs proposent leurs compétences dans la transformation numérique des territoires et des organisations, la valorisation des données et la mise en œuvre de solutions applicatives, en s'appuyant notamment sur une forte expertise des données et des systèmes d'information géographique.
NAOMIS apporte dans ce projet ses compétences en design d’interface, analyse et valorisation des données et gestion de projet.

Site web de Naomis
Page LinkedIn


SCE est la filiale de KERAN spécialisée dans l’aménagement et la gestion de l’environnement. Ses équipes travaillent pour un aménagement et une gestion des territoires au service des hommes et en harmonie avec l’environnement.
Elles accompagnent les acteurs publics et privés en croisant les cultures de l’urbanisme et du paysage, de l’ingénierie des infrastructures et de l’environnement.
SCE apporte dans ce projet ses connaissances et son expérience sur les bâtiments et l’énergie.

Site web de SCE
Page LinkedIn


Cette plateforme s’appuie sur l’outil R (R shiny), le code est disponible sur notre Compte Github.

Contactez-nous

Une remarque ? Une question ? Une suggestion? Une bonne pratique, une solution ou des données à partager ?
Cette première version de e-Kollo est destinée à évoluer, n’hésitez pas à la partager dans votre copropriété et votre réseau et faites nous un retour ! => Team e-Kollo
Nous avons plein d’idées mais nous sommes très preneurs des vôtres... :)



La base des Diagnostics de Performance Energétique (DPE)

Source : ADEME
La base de données des DPE effectués et publiée par les professionnels a été géolocalisée (géocodeur BAN) est publiée en Open Data en 2020.
Attention seules les données du département 44 (Loire Atlantique) sont disponibles dans cette première version d’e-Kollo.

Les DPE (Diagnostics de Performance Energétique) visent à informer les acheteurs ou futurs occupants d'un logement de ses performances énergétiques. Ils sont réalisés par des professionnels qualifiés et suivent une procédure stricte. Ils comprennent notamment une évaluation de la consommation énergétique du logement. Elle s'exprime en kWh ep/m²/an et représente une consommation énergétique annuelle par mètre carré de logement en énergie primaire. C'est à dire l'énergie réellement dépensée (centrale électrique, chaufferie..) afin de restituer l'énergie consommée par le logement (au compteur). Elle est notamment fonction du mode de chauffage, de la production d'eau chaude, de la surface de l'habitation, de son orientation, des matériaux qui le composent, du nombre et de la taille de fenêtres...

Dans les données statistiques proposées à titre de comparaison seules les DPE établis par ces méthodes de calcul conventionnel sont retenus (les DPE sont parfis établis sur factures).

La base Carbone

Source : ADEME
La base Carbone est une base de données publiques de facteurs d'émissions nécessaires à la réalisation d'exercices de comptabilité carbone.
Elle est administrée par l'ADEME, mais sa gouvernance est multiacteur et son enrichissement est ouvert.